Bilan de l’inondation de Noël: 58 maisons endommagées à Saint-Raymond

Photo de Denise Paquin
Par Denise Paquin
Bilan de l’inondation de Noël: 58 maisons endommagées à Saint-Raymond
Cette photo témoigne du niveau de l’eau qui passait sous le pont Chalifour en fin de soirée le 25 décembre, et qui a entraîné sa fermeture pour quelques heures. Photo – Denis Baribault

La crue éclair de Noël a endommagé 58 maisons à Saint-Raymond, selon le bilan réalisé par le service incendie.

Les propriétés ont été endommagées à des degrés divers, selon le bilan de la Ville rendu public à la mi-janvier. Le total des dommages est estimé à 125 000$. Pour donner un ordre de grandeur, l’inondation de 2014 avait causé des dommages de 4 millions $ et forcé l’évacuation de 300 personnes. Mais pour les personnes touchées le jour de Noël, c’est encore trop.

Le ministère de la Sécurité civile avait mandaté le service incendie pour effectuer la tournée des propriétés dans les jours suivant l’inondation, relate Geneviève Faucher. Les propriétaires tout comme la Ville peuvent déposer une demande d’aide au programme d’indemnisation.

«Ils ont eu de l’eau dans leur sous-sol. Aujourd’hui, il y en a encore qui pompent. La nappe phréatique est restée haute», a commenté le maire Daniel Dion en entrevue le 14 janvier. «Je n’ai jamais vu ça autant d’eau, à ce niveau. Ça allait frapper en dessous du pont Chalifour. Je n’ai jamais vu ça monter si vite que ça», a ajouté le maire.

Il est tombé à Saint-Raymond 122 mm de pluie en 24 heures. Le débit de la rivière est passé de 80 à 950 mètres cubes par seconde entre 10 h le matin et 22h le soir. «Ça a monté de 850 m cubes par seconde en 12 heures. C’est incroyable combien ça a monté vite», a commenté M. Dion.

Le 25 décembre, la Sainte-Anne n’a pas débordé beaucoup au centre-ville, car les glaces ont été évacuées rapidement, mais l’eau a monté par la rivière Bras-du-Nor, indique le maire de Saint-Raymond. La route 367 a été endommagée par les glaces.

«Effectivement, ça a été une crue d’une grande ampleur», confirme Philippe Dufour, directeur général de la CAPSA. «La grande quantité de pluie avec la présence de glace a provoqué une chaîne de plusieurs embâcles et débâcles tout le long de la rivière Sainte-Anne, ce qui a engendré des inondations un peu partout», explique-t-il.

M. Dion pense qu’avec les changements qui surviennent désormais en hiver, comme en décembre où la température est demeurée autour du point de congélation, tous les scénarios sont possibles. «C’est pour ça qu’il faut gérer ça», dit-il.

Témoignages recherchés

L’inondation a occasionné des dommages à d’autres endroits le long de la rivière Sainte-Anne, que ce soit à Sainte-Christine-d’Auvergnes, Saint-Alban et Saint-Casimir.

La CAPSA a d’ailleurs été mandatée par le ministère de la Sécurité publique pour aller documenter les niveaux d’eau atteints dans les secteurs qui ont subi des inondations, «qui ne sont habituellement pas inondés ou rarement», souligne M. Dufour.

La CAPSA est à la recherche de témoignages et d’images afin «de conserver un historique» de cette inondation, explique le directeur général de l’organisme Philippe Dufour. Il invite les gens à écrire à capsa@capsa-org.com. Un représentant de la CAPSA les rappellera.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Sylvie Dion
Sylvie Dion
23 jours

Oui, je vais écrire à la CAPSA. Mais d’abord, personne ne parle ou ne rapporte les dommages causés aux citoyens sur le Rang du Nord, à la jonction de la rivière Verte? Et les pompiers ont assuré la reconnaissance des lieux vous dites? Je n’ai vu personnes chez moi… Ah, c’est vrai!!!! Suis-je bête, ils ne pouvaient pas se rendre, nous étions inondés et la rivière a emporté notre chemin avec elle!!! Alors, on se débrouille, on remonte nos manches et on s’arrange tout seuls. Nos travaux ne sont pas terminés; on va devoir finaliser. Les travaux à ma propriété ne sont pas encore planifiés…. Raison? Tous les entrepreneurs que je contacte ne veulent pas soumissionner sur ce type de projet. Pas assez payant peut-être? Ils sont tous occupés sur les projets de maisons neuves ou commerciaux. Je vais devoir appeler un entrepreneur de Québec. Désolée de ne pas pouvoir encourager local…….