COVID-19: fini les karaokés

Photo de Denise Paquin
Par Denise Paquin
COVID-19: fini les karaokés

En conférence de presse aujourd’hui en compagnie du premier ministre François Legault, le ministre de la Santé Christian Dubé a confirmé qu’à compter d’aujourd’hui les activités de karaoké qui se tiennent dans des lieux publics, tels que les bars ou encore des salles louées ou des salles communautaires, doivent être suspendues, en raison des risques de propagation qu’elles présentent.

Cette décision fait suite à certains cas de transmission survenus au cours des dernières semaines. Parmi les facteurs de risque justifiant cette décision, le ministère invoque la projection de gouttelettes respiratoires lorsque les personnes chantent, la proximité entre les participants et le partage d’objets communs, notamment les micros. Cette interdiction s’inscrit dans le cadre de mesures de prévention plus vastes visant à limiter la transmission communautaire du virus et à contrer une possible deuxième vague.

Les activités de karaoké organisées dans un lieu privé rassemblant des personnes n’habitant pas à la même adresse sont pour leur part fortement déconseillées.

Enfin, l’ensemble des tenanciers de bars ont l’obligation, dès aujourd’hui, de tenir un registre des clients qui entrent dans leur établissement. Cette pratique, qui était déjà encouragée, vise à faciliter davantage l’identification des contacts par les autorités de santé publique en cas de contamination.

Pas de nouveaux cas dans Portneuf

Il s’est ajouté 42 nouveaux cas sur le territoire du CIUSSS de la Capitale-Nationale dans les dernières 24 heures. Dans Portneuf, aucun nouveau cas n’a été enregistré. Il reste toujours six cas actifs dans la MRC (79 cas, 73 guéris).

Depuis une semaine, 200 nouveaux cas se sont ajoutés dans la Capitale-Nationale et 405 cas sont actifs en tout. Le total des personnes atteintes est de 2433 personnes, dont 1831 sont maintenant considérées comme guéries, chiffre auquel s’ajoute 197 décès.

Le CIUSSS observe une baisse notable des délais d’attente dans ses principales cliniques de dépistage à Québec depuis 24 heures, en raison de l’ajout de nouvelles cliniques de dépistage. Cet après‐midi, le délai moyen oscillait entre 15 et 60 minutes aux cliniques de dépistage Place Fleur de Lys, ExpoCité et Parc Colbert. Le CIUSSS estime avoir effectué 2275 prélèvements hier.

On estime que cette action collective de prévention des derniers jours sera bénéfique pour freiner la transmission du virus et protéger la santé de la population.

Le bilan des cas de COVID-19 est suspendu comme d’habitude en fin de semaine.

 

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des