Le couvre-visage bienvenu à la CTRP

Photo de Denise Paquin
Par Denise Paquin
Le couvre-visage bienvenu à la CTRP
Les usagers de 12 ans et plus des services de navettes, de covoiturage et de transport adapté de la CTRP devront porter le couvre-visage à partir du 13 juillet. Photo – stock-image

La Corporation de transport régional de Portneuf (CTRP) «accueille favorablement» l’obligation de porter un couvre-visage dans ses services de transport en commun à partir du 13 juillet.

Le premier ministre François Legault a annoncé, le 30 juin, le port du masque ou du couvre-visage afin de continuer à juguler la pandémie et dans le but de prévenir une potentielle deuxième vague de COVID-19, annoncée pour l’automne. «Personne ne veut retourner en arrière et voir le Québec confiné à nouveau», a-t-il déclaré lors de l’annonce à Montréal la semaine dernière.

Toutes les personnes de 12 ans et plus devront porter le couvre-visage dans les transports en commun à partir du 13 juillet. Il sera obligatoire dans les autobus, mais aussi dans le métro de Montréal, les traversiers, les taxis, les services de covoiturage et autres.

«On accueille la nouvelle favorablement. Pour nous, c’est une bonne nouvelle. Ça va venir sécuriser les gens», a commenté la directrice de la CTRP, Maryse Perron, qui a dû revenir précipitamment de vacances pour mettre en place la mesure.

Mme Perron indique que la décision de Québec répond à une préoccupation exprimée par les usagers de la CTRP. Dans un sondage réalisé en mai, 69% des répondants ont dit que «le port du masque les sécuriserait». Soixante utilisateurs ont répondu à ce sondage qui visait à orienter les services de la CTRP dans le contexte de la pandémie.

Le port du couvre-visage sera obligatoire aussi bien dans ses navettes quotidiennes, hebdomadaires et mensuelles que dans ses services de covoiturage et de transport adapté.

«On n’aura pas le choix de l’imposer. On va tout faire pour faciliter la vie des usagers», dit Maryse Perron qui attend la publication du décret officiel pour connaitre tous les détails de la mesure.

La directrice de la Corporation souligne qu’il y aura des exceptions et tient à ce que les gens soient informés afin d’éviter les mauvaises interprétations. «Il y aura un apprentissage à faire», dit-elle.

Ainsi, les enfants de moins de 2 ans, les personnes dont la condition médicale particulière les empêche de porter un masque tout comme celles qui ne sont pas capables de mettre ou de retirer un masque par elles-mêmes ne sont pas visés par cette obligation. Des personnes ayant des maladies respiratoires tout comme des personnes ayant une motricité réduite ou un handicap physique ou intellectuel pourront être exemptées. Même s’il n’y sont pas obligés, Québec recommande le port du couvre-visage pour les enfants de 2 à 12 ans.

De plus, Québec donne une période de grâce de deux semaines, jusqu’au 27 juillet, pour permettre aux gens de s’y soumettre. La CTRP aura la responsabilité de refuser l’accès aux gens qui ne voudront pas le faire.

La nouvelle arrive à point au moment où la CTRP s’apprête à relancer, d’ici la fin juillet, sa navette or pour les personnes âgées qui veulent aller à Québec.

Le port du couvre-visage aura également une incidence économique positive pour la corporation de transport qui pourra revenir à sa capacité de 50 passagers dans ses autobus, capacité réduite de plus de la moitié depuis le début de la pandémie.

 

 

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des