Vandalisme à Donnacona

Photo de Alain Turgeon
Par Alain Turgeon
Vandalisme à Donnacona
Les jeunes ne pourront pas s’amuser sur le trampoline dans le parc Donnacona pendant quelques jours à la suite d’un acte de vandalisme. Photo – Ville de Donnacona

Les équipements de la ville de Donnacona ont une fois de plus été la cible de vandales. Cette fois, ils ont saccagé la boîte électrique qui alimente la soufflerie du trampoline géant dans le parc Donnacona dans la nuit du 4 au 5 juillet.

Le trampoline a été mis hors d’usage quelques jours seulement après son ouverture dans la foulée du déconfinement.

La ville ne peut tolérer ces actes de vandalisme, ont fait savoir les autorités. Elle a déjà embauché trois préventionnistes qui font la tournée des installations municipales et elle installera des caméras de surveillance supplémentaires dans les prochaines semaines sur plusieurs sites, a indiqué le directeur général Sylvain Germain. Elle demande aussi la collaboration de la population afin d’obtenir le plus d’information possible sur ces méfaits en contactant la Sûreté du Québec au 418 873-1234 ou *4141.

Les vandales ont aussi peint des graffitis sur des équipements de la ville au début de l’été, déplore M. Germain. D’autres municipalités sont aussi aux prises avec ce genre de méfaits depuis quelques mois. L’an dernier, plusieurs édifices de la ville de Donnacona avaient été barbouillés de graffitis et les auteurs avaient été arrêtés.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Anonymous
Anonymous
4 mois

Ne pourrait-on pas engagez un gardien qui serait toujours sur place un peu comme il y a au centre d’achat PLACE DONNACONA? J’ai justement entendu et vu un homme qui cherchait du travail au Brunet aujourdhuis. Il disait etre pret a travailler à peu près n’importe où et à n’importe quel tr avail (dans la mesure de ses aptitudes au dit travail. Mais bon , j’ai beau savoir qu’il y a très certainement des gens pour faire le travail mais par contre , je ne sais pas si financièrement, se serait plus onéreux que d’acheter des cameras et tout. Mais avec les cameras oui on peut les retracer APRÈS le méfait mais peut-être qu’avec une personne présente sur place, on éviterait fort probablement le méfait en tant que tel. Donc économies….