Nouvel espace de créativité à l’école secondaire Donnacona

Photo de Denise Paquin
Par Denise Paquin
Nouvel espace de créativité à l’école secondaire Donnacona
Daniel Blanchette, directeur adjoint au 1er cycle, et Xavier Forest, responsable du parc informatique de l’école. Photo – Denise Paquin

Les élèves de l’école secondaire Donnacona n’ont pu découvrir leur nouveau laboratoire informatique en raison de la pandémie. Ce n’est que partie remise puisqu’ils seront de retour en classe début septembre.

Le directeur adjoint au 1er cycle, Daniel Blanchette, prévoyait inaugurer en grande pompe ce «Laboratoire créatif» dont il est très fier, mais la COVID-19 en a décidé autrement.

Le principe du «laboratoire créatif» est un concept qui existe dans d’autres écoles, expose-t-il d’emblée. «Même le Musée de la civilisation en a un», dit-il.

Ce laboratoire remplace l’ancien local LCM qui n’était plus à jour pour répondre aux besoins des 950 élèves et de leurs enseignants.

Il comprend 16 ordinateurs de bureau auxquels s’ajoutent le chariot Desjardins et ses 32 portables. Ces derniers peuvent être utilisés assis à une des grandes tables sur roulettes ou, encore, bien calé dans un «bean bag» jaune ou bleu ! «C’est un aménagement très très flexible», souligne Daniel Blanchette.

Cet équipement sur lequel veille le technicien Xavier Forest peut servir à réaliser une multitude de projets, peu importe la matière. La robotique, par exemple, est déjà très populaire. Or, les jeunes n’ont pas encore expérimenté toutes les possibilités de l’écran vert.

Cette technique provenant du cinéma permet de créer un décor en projetant des images ou un film. «Il y a eu un projet pilote de cinéma d’animation en art plastique dans lequel ils pouvaient voir toutes les techniques, mais ils n’ont pas eu le temps de faire l’animation», raconte Daniel Blanchette.

L’enseignante d’anglais Diane Bakehouse est emballée par le nouveau laboratoire et, en particulier, par l’écran vert. Elle a déjà des idées pour dynamiser les exposés de ses élèves en leur greffant des photos et des vidéos. En plus de susciter un plus grand «engagement des élèves», Mme Bakehouse voit une double possibilité d’apprentissage : celui de la langue anglaise et des outils informatiques. «Il faut garder le même rythme que dans le monde», dit-elle.

L’aménagement du «Laboratoire créatif» a nécessité un investissement de plus de 50 000$ financé à 80% par le privé. «Ça nous a aidés à conserver le budget informatique fourni par le ministère pour l’enseignement», souligne avec satisfaction le directeur adjoint.

De l’aide en confinement

Même si les élèves n’ont pu utiliser le local, une partie de son équipement, soit les portables, a été prêté à des élèves pour l’enseignement à distance durant le confinement.

Daniel Blanchette affirme que les professeurs ont, pour la plupart, plongé avec succès dans l’aventure avec l’application Google Classroom. Certains ont même créé leur propre page Internet où ils ont approfondi la matière au profit des jeunes.

«Il y a du positif dans cette histoire-là ! lance Daniel Blanchette. On s’attend à tout pour septembre, mais on va garder une certaine expertise et les professeurs sont bien outillés. On sera prêts.»

Une vue d’ensemble du nouveau laboratoire informatique. On voit bien l’écran vert, à droite. Photo – Daniel Blanchette

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des