4,2 M$ pour améliorer les routes à Rivière-à-Pierre, Pont-Rouge et Saint-Basile

Photo de Denise Paquin
Par Denise Paquin
4,2 M$ pour améliorer les routes à Rivière-à-Pierre, Pont-Rouge et Saint-Basile
De gauche à droite : Deny Leclerc, conseiller municipal, le député Vincent Caron, le maire de Saint-Basile Guillaume Vézina et Jean Richard, DG de la ville. Photo - gracieuseté

Pont-Rouge, Rivière-à-Pierre et Saint-Basile pourront réparer des routes grâce à une nouvelle injonction de fonds pour la voirie locale.

Le député Vincent Caron a annoncé ce matin   des subventions totalisant près de 4,2 M$ pour ces trois municipalités.

L’argent provient des 200 M$ débloqués par le ministère des Transports (MTQ) pour permettre la réalisation d’un plus grand nombre chantiers sur des rues entretenues par les municipalités.

«Le ministre a ajouté 200 M$ dans l’enveloppe pour des municipalités qui avaient complété leur dossier, ce ne sont pas de nouvelles demandes», a expliqué le député lors d’une visioconférence.

L’aide supplémentaire fait partie des gains obtenus par les municipalités du Québec dans la négociation du nouveau pacte fiscal 2020-2024, et non des projets d’infrastructures du projet de loi 61 promu actuellement par le gouvernement Legault. «Le bon état de nos routes est l’épine dorsale de notre économie», a déclaré le député Caron.

Il a souligné que le conseil municipal de Pont-Rouge l’avait sensibilité au poids que représente pour les municipalités l’entretien des routes interrégionales, qui relevaient auparavant de la responsabilité provinciale.

Rivière-à-Pierre

Rivière-à-Pierre sera la première à commencer, à la fin juin, des travaux de réfection de la rue Principale. Elle a obtenu une subvention de 370 023$ pour un chantier estimé à 450 000$.

La rue sera asphaltée sur 1,5 kilomètre entre le chemin du lac Vert et les chutes de la Marmite.

«Ça a été très long, a reconnu la mairesse Andrée Saint-Laurent. Ça fait depuis le début de mon mandat que je dis qu’on répare la rue Principale.» Il ne manque plus que l’autorisation du ministère des Affaires municipales à un prêt temporaire pour lancer les travaux.

À Saint-Basile

Saint-Basile a obtenu 1 547 387$ sur un projet de près de 2,2 M$ pour la réfection du rang Sainte-Anne qu’elle réalisera en juillet.

Les travaux de décloisonnement de la chaussée et d’asphaltage seront effectués sur 5 kilomètres, incluant la réfection de 5 à 7 ponceaux, à partir de la sortie nord du rang des Alain en direction de la route 354.

«Ça va profiter aux gens de Sainte-Christine et de Saint-Raymond», a déclaré le maire Guillaume Vézina.

Une portion de 650 mètres du rang Saint-Georges et de l’avenue D’Auteuil sera aussi asphaltée. La Ville reçoit 71 000$ du MTQ, soit la moitié du coût du projet estimé à 143 000$. La subvention totale inscrite pour ce projet est de 133 000$, mais le maire Vézina explique qu’elle couvre aussi du rechargement granulaire pour certains rangs en gravier, le creusage de certains fossés, l’achat de panneaux lumineux pour piétons et de glissières.

Pont-Rouge

Pont-Rouge injectera 4,5 M$ dans la réfection d’une section du chemin de la Pêche/rang Terrebonne qui relie la ville à Saint-Basile. La ville recevra 2,1 M$ pour ce projet que le maire Ghislain Langlais prévoit commencer en septembre.

«On a hérité d’un grand bout [de routes] et le gouvernement n’a pas fourni l’argent pour l’entretien. On se fait débâtir nos routes, mais avec juste les taxes municipales, on y arrive pas», a plaidé le maire Langlais. Il estime que les subventions assurent une certaine équité entre les municipalités de Portneuf qui n’ont pas toutes le même fardeau sur le plan de la voirie municipale.

Cet article a été modifié le 11 juin 2020.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires