L’incubateur en construction à Saint-Raymond

Photo de Denise Paquin
Par Denise Paquin
L’incubateur en construction à Saint-Raymond
De gauche à droite, Jacques Proulx, leader de la Table de concertation de proximité Desjardins de Portneuf, le maire Daniel Dion et le préfet Bernard Gaudreau. Photo – Ville de Saint-Raymond

La construction vient de commencer dans le parc industriel no 2 à Saint-Raymond.

Le projet de 1 450 000$ vise à combler le manque de locaux pour des entreprises en démarrage. Il remplacera celui qui existait dans le parc no 1 et qui a fait ses preuves dans le passé.

Saint-Raymond, la MRC et Desjardins en financent la construction.

La ville injecte 530 000$ dans le projet par l’entremise de sa Corporation de développement. Elle pouvait déjà compter sur la subvention 450 000$ du Fonds de la région de la Capitale-Nationale dédié à la MRC de Portneuf. Desjardins lui avait aussi confirmé un financement de 450 000$ du Fonds de 100 M$. La Caisse Saint-Raymond-Sainte-Catherine a ajouté une contribution de 20 000$.

L’édifice d’une superficie de près de 13 000 pieds carrés sera aussi le premier bâtiment industriel au Québec à structure en bois d’ingénierie de type LVL apparent. Cette structure en bois sera construite par Charpentes Montmorency, dont l’usine spécialisée est située en face de l’incubateur en construction. Une autre entreprise locale, Côté et Fils, a décroché le contrat de construction et Scierie Dion fournit du bois.

Moteur de développement

«L’incubateur d’entreprises pourrait générer 27 emplois directs et 48 emplois indirects, soit un total de 75 nouveaux emplois au terme de ses cinq premières années d’existence, le tout représentant des retombées économiques au niveau salarial de 3 M$», prévoit Richard St-Pierre, qui le qualifie de «formidable outil de développement régional».

Dans un communiqué, le maire Daniel Dion déclare que l’incubateur «s’est avéré comme étant un projet prioritaire pouvant répondre aux préoccupations du milieu économique régional, c’est‐à‐dire l’amélioration de l’environnement d’affaire dans l’intention de créer de l’emploi, de diversifier l’économie, d’encourager, et de développer la fibre entrepreneuriale».

Pour Jacques Proulx, de la Table de concertation de proximité Desjardins de Portneuf, l’incubateur «met l’entrepreneuriat au service de la croissance régionale».

«C’est un projet essentiel au dynamisme entrepreneurial de la région et nous sommes convaincus que de nombreux entrepreneurs répondront présents afin de concrétiser des projets embryonnaires prometteurs», a déclaré le préfet Bernard Gaudreau.

Esquisse de l’incubateur d’entreprises.

 

 

 

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des