Les élus de Sainte-Catherine ont leur salle du conseil

Photo de Denise Paquin
Par Denise Paquin
Les élus de Sainte-Catherine ont leur salle du conseil
La nouvelle salle du conseil est munie de tout l’équipement électronique nécessaire à des présentations dynamiques, incluant celui pour la diffusion des séances du conseil à la télévision. Cette diffusion n’est pas prévue pour l’instant. Photo – Denise Paquin

Les élus de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier siègent depuis quelques semaines dans une «vraie» salle du conseil.

La ville a profité du déménagement de la Bibliothèque Anne-Hébert, près de l’école primaire des Explorateurs, pour donner une nouvelle vocation aux locaux inoccupés rue Louis-Jolliet.

Fini, donc, les réunions qui avaient lieu depuis 1986 à la salle Kamouraska, où il fallait installer puis remiser tables et chaises à chaque séance, a rappelé le maire Pierre Dolbec.

La nouvelle salle est munie de tout le nécessaire requis aujourd’hui pour la tenue des séances. On y trouve un grand écran pour les présentations vidéos, des micros et l’équipement électronique qui permettrait la diffusion télévisée des séances du conseil, qui ont maintenant lieu à 19h. Mais ce n’est pas prévu pour l’instant, a indiqué le directeur général Marcel Grenier.

Le maire Pierre Dolbec s’est montré particulièrement fier du travail réalisé par le menuisier-ébéniste Laurent Juneau. L’employé municipal a fabriqué une bonne partie du mobilier, dont l’impressionnante table du conseil. «C’est ça de la régie interne à la Ville de Sainte-Catherine. On fait des choses haut de gamme !» a commenté le maire Dolbec, indiquant que la Ville fait également des économies. Il a souligné que la murale de la muse qui ornait la bibliothèque, un œuvre inséré dans le mur en béton, a été conservée dans la salle du conseil.

Le public est accueilli au nouveau comptoir central qui donne accès aux services municipaux au Centre socioculturel Anne-Hébert.
Photo – Denise Paquin

Les cinq employés du service des sports, loisirs, culture et vie communautaire disposent maintenant de bureaux spacieux. Le Cercle des fermières a gagné, lui, un local de réunion jouxtant sa salle des métiers à tisser.

Fin d’un cycle

Le réaménagement de l’espace de l’ancienne bibliothèque a coûté 351 500$. Il conclut un cycle de mise à niveau des infrastructures municipales.

Le maire Pierre Dolbec en compagnie de la présidente du Cercle de fermières Micheline Vignola dans l’entrée de la nouvelle salle de réunion qui jouxte la salle des métiers à tisser.
Photo – Denise Paquin

«Tous nos édifices administratifs ont été rénovés», a déclaré le maire Dolbec.

Mais les projets ne sont pas terminés pour autant. Des estrades permanentes couvertes et une scène s’ajouteront au parc du Grand-Héron, où a lieu en juin le Rodéo.

Sainte-Catherine est toujours en attente d’une subvention du gouvernement pour construire un aréna. «J’y tiens mordicus !» a lancé Pierre Dolbec.

 

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des