Un 10e Défi têtes rasées dans Portneuf

Photo de Alain Turgeon
Par Alain Turgeon
Un 10e Défi têtes rasées dans Portneuf
Ce n’est que partie remise pour le 10e Défi têtes rasées de Leucan dans Portneuf. Photo - Archives

Chaque année, l’émotion est palpable lors du lancement du Défi têtes rasées quand les parents des jeunes porte-parole parlent du cancer de leur enfant et de tout le réconfort que leur a apporté Leucan après que le diagnostic soit tombé.

À côté d’eux, des gens s’unissent pour les soutenir depuis 10 ans. Cette année, les coprésidents d’honneur de la campagne de financement seront Jean-René Côté et Sylvain Naud respectivement PDG de Construction Côté et Fils et de Charbon de bois Feuille d’érable. Au fil des ans, plus de 1000 participants et donateurs de la région ont amassé près de 550 000$ pour soutenir les enfants atteints de cancer et leur famille.

Cette année, le Défi têtes rasées dans Portneuf fêtera ses 10 ans et encore une fois la population est invitée à mettre sa tête à prix et à relever le Défi le 7 juin à Donnacona et le 28 juin à Saint-Raymond. Pour souligner cet anniversaire, on fera un retour sur le passé et quelques têtes d’affiche participeront aux deux événements, dit la chargée de projet de Leucan, Laurie Gingras. On invite aussi les citoyens à organiser des activités de financement parallèles.

Anthony Côte, âgé de 14 ans, et Charles Tessier, 8 ans, sont encore les porte-parole du Défi dans Portneuf cette année. Anthony est en rémission d’une récidive du cancer depuis septembre dernier et Charles terminera son traitement en novembre après deux ans. Ils remercient Leucan qui a été présent pour eux et leur famille dès la confirmation du diagnostic et leur a offert du soutien, du réconfort et plusieurs services de qualité.

Le père de Charles, Éric Tessier, a rappelé l’importance de Leucan tout au long de la maladie. «Leucan a mis un baume sur notre plaie. Sans eux, ce serait difficile de passer au travers», a-t-il dit.

Les deux porte-parole du 10e Défi têtes rasées dans Portneuf, Anthony et Charles, avec les coprésidents d’honneur, Jean-René Côté et Sylvain Naud, avec Laurie Gingras, de Leucan, et Renaud Fiset qui a été le premier rasé.
Photo – Alain Turgeon

«On pense à autre chose»

«Leucan fait vivre aux enfants des moments inoubliables et pour nous aussi. Pendant qu’on les voit sourire, nous autres on est heureux. Je suis sûre que le moral fait tout pour la guérison», a déclaré la mère d’Anthony. «Les activités nous donnent de l’espoir. On a du “fun” et on pense à autre chose», dit Anthony qui participe entre autres au camp ado dans la Vallée Bras-du-Nord. Charles, lui, participe au camp d’été avec sa famille et il n’était pas peu fier de dire qu’il avait rencontré les joueurs des Canadiens.

Investir dans la recherche

Le taux de guérison du cancer chez les jeunes est passé de 15% à près de 85% en 20 ans. «Tant qu’on ne réussira pas à  ramener le chiffre à 100%, va falloir se battre, investir dans la recherche en soutenant Leucan», dit M. Tessier.

Jean-René Côté est aussi de cet avis. «Le taux de guérison m’a allumé. Il faut aller chercher le 15% qui reste. C’est pour ça qu’on s’implique dans le Défi têtes rasées». Selon lui, Leucan apporte une aide inestimable aux familles. Sylvain Naud encourage «tout le monde à donner pour les enfants qui sont malades, mais qui passent au travers» grâce à la recherche.

Le Défi est un élan de solidarité envers les enfants, dit Laurie Gingras. Il a rapporté 123 000$ l’an dernier. Alcoa, qui s’associe encore cette année, a récolté 120 000$ en neuf ans, dit Mme Gingras. Plusieurs activités-bénéfices se dérouleront d’ici les grands événements, dont un méchoui chez Charbon de bois Feuille d’érable le 23 mai. Un événement de mixologie aura aussi lieu en mai à la Croquée à Saint-Raymond.

 

 

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des