Nos cinéastes aux Rendez-vous Québec Cinéma

Photo de Denise Paquin
Par Denise Paquin
Nos cinéastes aux Rendez-vous Québec Cinéma
L'enlacement qui figure sur l'affiche du film décrit bien l'accueil qui a été fait aux Syriens dans Portneuf, dit Nadine Beaudet.

Les cinéastes de Grondines Nadine Beaudet et Christian M. Fournier seront de retour aux Rendez-vous Québec Cinéma, à Montréal. Ils y lanceront le 6 mars leur nouveau film «Les Syriens et Portneuf – Une histoire d’accueil».

Trois ans après «La Maison des Syriens», qui documentait les préparatifs et l’attente de la famille d’Evlyn Haddad et Hani Hrez à Saint-Ubalde en 2017, ce nouveau volet raconte l’accueil des familles Oufan à Saint-Raymond et Elias à Donnacona.

«C’est une suite de l’autre. On a continué à suivre les deux comités de Saint-Raymond et de Cap-Santé, Pont-Rouge, Donnacona», raconte la coréalisatrice Nadine Beaudet.

«La Maison des Syriens» avait été présenté lui aussi aussi aux Rendez-vous Québec Cinéma à Montréal en 2018. Il poursuit depuis une tournée internationale qui l’a conduit jusqu’en Inde, où il a remporté un prix, en Guinée et dans plusieurs villes du Québec, où il continue d’être projeté, et à la télé.

«La peur de l’autre, c’est la méconnaissance», affirme Nadine Beaudet. «Le premier film a brisé beaucoup de préjugés. Le second est à l’image de la région. C’est une histoire d’accueil. On aurait pu l’appeler “Une histoire d’amour”», poursuit la coréalisatrice contente d’avoir encore une fois la vitrine des Rendez-vous.

La Grondinoise est engagée dans le comité du secteur ouest qui travaille à faire venir les parents d’Evlyn Haddad, maintenant établie avec sa famille à Laval. «Le parrainage, c’est un sauvetage. Le but c’est de donner une année de paix à des gens pour qu’ils acquièrent tous les outils nécessaires, pour qu’ils soient assez forts pour s’installer. Pour cela, Saint-Ubalde c’est une réussite», dit la cinéaste qui est demeurée amie avec la famille Hrez.

Nadine Beaudet fait le souhait que ce film «puisse toucher les gens autant que l’autre et on souhaite qu’il soit présenté dans la région».

La fille du cratère

Cette édition des Rendez-vous Québec cinéma sera aussi très émouvante pour Nadine Beaudet alors que sera présenté en reprise «La fille du cratère», le 7 mars, cette fois en l’absence de Yolande Simard.

«Ça me remue. L’an passé, elle était là», dit Nadine Beaudet qui a coréalisé le documentaire avec Danic Champoux. La veuve du cinéaste Pierre Perreault est décédée l’été dernier quelques mois après le lancement du film au RVQC. Nadine Beaudet avait remporté le Prix Pierre-et-Yolande-Perreault des RVQC en 2012 pour son premier film «Le cosaque et la gitane».

Pour plus d’information: http://bit.ly/37Jyeyu.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des