De l’activité à Lac-Sergent en 2020

Photo de Denise Paquin
Par Denise Paquin
De l’activité à Lac-Sergent en 2020
Le maire Yves Bédard espère que le programme MADA contribuera à utiliser davantage certaines infrastructures, comme le club nautique. Photo - Archives

Il y aura beaucoup d’activité à Lac-Sergent l’été prochain. Des travaux de voirie, la poursuite du programme environnemental et, si les subventions sont de la partie, le début de la rénovation de la chapelle Notre-Dame sont au programme.

Le conseil investira environ 350 000$ dans l’amélioration des infrastructures. Les deux tiers iront aux travaux routiers. C’est sans compter la reconstruction complète d’une partie de la chaussée des chemins Tour-du-Lac Nord et Sud. Ce projet de plus de 300 000$ géré par le ministère des Transports obligera les automobilistes à faire un détour durant deux mois.

Lac-Sergent injectera 56 000$ de plus dans ses actions environnementales. Quelque 80 habitations sont visées dans la troisième année du programme de mise aux normes des installations septiques. Le maire Yves Bédard qualifie de «succès» le programme et souligne la collaboration des propriétaires. Plus de 50% des 320 résidences concernées sont maintenant conformes au règlement Q-2, r.22. Le programme se terminera en 2021.

La Ville posera 100 000 pieds carrés de toile de jute dans les secteurs du lac les plus envahis par le myriophylle à épis. Elle amorcera des travaux pour gérer les eaux de surface (puisards, trappes à sédiments). «Le coût est de 10 000$. Si on n’a pas de subvention, ce sera fait sur quatre ans», indique M. Bédard.

Des dépenses de 250 000$ sont prévues en 2021 et 2022 pour «redonner la chapelle son cachet historique», dit le maire. Une subvention du nouveau programme de soutien au milieu municipal en patrimoine immobilier, administré par la MRC pourrait lancer la mise en chantier dès cette année.

Lac-Sergent aura aussi besoin de subventions pour aménager un terrain extérieur multisport, projet de 200 000$ inscrit en 2021 au programme triennal d’immobilisations. «On veut donner des services aux gens», dit le maire Yves Bédard.

Le conseil a adopté un budget de 1 447 000$ en décembre, en hausse de 2,2%. Parmi les nouvelles dépenses, la Ville a embauché une trésorière adjointe pour un an afin de réviser ses processus administratifs. La simplification des façons de faire devrait entraîner une réduction de coûts en 2021.

Hausse de 1,8%

Le propriétaire d’une maison moyenne de 299 000$ subira une hausse de 34$ de son compte de taxes.

Ce n’est pas tant la taxe foncière (qui passe de 47 à 47,5 cents du 100$ d’évaluation) que le coût des services qui est en cause. Le tarif de la sécurité publique augmente de 10$, à 130$, en raison de la Sûreté du Québec (plus 4%) et de la hausse de 9000$ de l’entente du service incendie avec Saint-Raymond (plus d’interventions, nouvelle caserne). Le tarif des ordures reste à 109$, celui de déneigement monte de 7$, à 210$, et celui de l’évaluation, de 2$, à 37$.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des