«Le harceleur»: Une autofiction pour Luc Tremblay

Photo de Steeve Alain
Par Steeve Alain
«Le harceleur»: Une autofiction pour Luc Tremblay

Le président de la Société du patrimoine de Saint-Raymond, Luc Tremblay, est passionné d’histoire, mais aussi d’écriture. L’ex-enseignant vient de publier son premier roman intitulé «Le harceleur».

Luc Tremblay, enseignant à la retraite, présente dans son premier roman, une autofiction, une histoire de harcèlement psychologique impliquant plusieurs personnages collègues de travail dans un Cégep.

Le récit tourne autour du personnage principal, un enseignant qui fait l’objet d’une plainte de harcèlement psychologique tout comme deux confrères, plainte déposée par six collègues féminines du département.

Suspension, condamnation sans procès, retour au travail dans des conditions difficiles, griefs, réactions ou non-réactions syndicales, incitation à la retraite par la direction, piège, médiatisation du dossier et congédiement amèneront le personnage principal dans un procès d’une durée de trois années pour retrouver son poste.

Le roman est inspiré de ce qu’a vécu lui-même l’auteur. «Tous les noms et les lieux sont fictifs. Tous les faits sont réels», a dit M. Tremblay, qui a travaillé sur l’écriture de son livre durant deux ans en relisant notamment les documents du procès.

«Écrire, c’est une libération, c’est thérapeutique», a mentionné l’auteur lors du lancement du roman au Centre multifonctionnel Rolland-Dion à Saint-Raymond le 6 février.

Luc Tremblay souhaite que son livre serve comme outil de sensibilisation au phénomène des plaintes pour harcèlement psychologique, pour lesquelles des procédures de médiation ne sont souvent malheureusement pas utilisées, selon lui.

M. Tremblay a précisé qu’on ne parlait pas du harcèlement psychologique au travail en 2003, période visée par son écrit. Il déplore que les plaintes du genre peuvent être utilisées comme «une massue pour taper sur la tête de quelqu’un et s’en débarrasser».

Luc Tremblay a laissé entendre qu’il pourrait y avoir une suite à son roman publié à compte d’auteur. Le livre de 325 pages est disponible entre autres à la Librairie Donnacona et auprès de M. Tremblay au 418 340-1640.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des