Cinq espoirs du kayak à Lac-Sergent

Photo de Denise Paquin
Par Denise Paquin
Cinq espoirs du kayak à Lac-Sergent
Les espoirs du Club de canoë-kayak de Lac-Sergent, de gauche à droite : Jérémy Jodoin, Florence Hamel, Édouard Thibeault, l'entraineuse Audrey de Varennes Joëlle Côté et Anne-Sophie Lessard.

Cinq kayakistes du Club de canoë-kayak de Lac-Sergent feront partie de l’équipe du Québec de Canoë-kayak Québec, catégorie Espoir 2020.

Anne-Sophie Lessard, âgée de 16 ans, a été sélectionnée pour la troisième année d’affilée au sein de cette équipe élite. Florence Hamel, Joëlle Côté, Édouard Thibeault et Jérémy Jodoin en feront partie pour la première fois.

Le programme de développement Équipe du Québec identifie les athlètes ayant démontré le meilleur potentiel au niveau provincial au cours de l’année.

Joëlle Côté, âgée de 15 ans, s’est illustrée aussi bien en K4 qu’en C4 aux championnats provinciaux et canadiens. Florence Hamel, 13 ans, a vécu un été exceptionnel avec deux titres de championne provinciale en K1 et K2 chez les U14, et ce, à sa première participation.

Les deux garçons se sont illustrés aussi bien en canoë qu’en kayak, mais c’est pour ce dernier sport qu’ils ont été choisis par Équipe Québec. Membre du club depuis sept ans, Jérémy Jodoin, 13 ans, a participé à la finale A en K1 et en C1 aux championnats provinciaux en 2019, comme il l’avait fait en 2018. Il est le frère cadet de Ellie Jodoin (et non Lessard) qui faisait partie des trois espoirs du club en 2019. La sélection d’Édouard Thibeault, 14 ans, récompense les progrès constants du jeune athlète.

C’est la troisième année de suite que le Club de Lac-Sergent voit de ses athlètes accéder à l’Équipe Espoir, et la première fois en si grand nombre. Ils étaient deux en 2018 et trois en 2019. Il faut y voir le résultat concret des efforts consentis par l’organisation à améliorer le club, malgré son statut estival.

«Les succès de cette année sont effectivement le résultat des efforts qui sont mis depuis les dernières années dans la restructuration du club (organisation, entrainement, équipement)», confirme  Sandra Bisotto, responsable des communications pour le club de Lac-Sergent. «Nous leur offrons un cadre d’entrainement favorable au succès, l’investissement dans le matériel des dernières années a grandement aidé au développement et à la motivation de nos athlètes. Nous avons des athlètes sérieux et motivés. Joëlle et Anne-Sophie iront même s’entrainer en Floride cet hiver. De plus, nous avons un esprit d’équipe hors du commun», ajoute Mme Bisotto.

L’Équipe du Québec recrute environ 160 membres par année dans ses catégories excellence, élite et espoir. Pour espérer en faire partie, un kayakiste ou canoteur doit avoir un objectif à long terme et avoir réalisé des performances individuelles qui les classent parmi les meilleurs dans leur catégorie au Québec.

Afin de les aider à améliorer leurs performances, Canoë-kayak Québec leur fournira des services pour l’année en cours. «Pour la nomination au titre d’Espoir 2020, il s’agit surtout de visibilité. Le support financier vient à partir de des deux autres catégories soient Relève et Élite», précise la porte-parole du club Sandra Bisotto.

Cet article a été corrigé le 19 février 2020.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des