Godin aux langues officielles

Photo de Denise Paquin
Par Denise Paquin
Godin aux langues officielles
Le député de Portneuf - Jacques-Cartier Joël Godin.

Le député Joël Godin a finalement trouvé une place dans le cabinet fantôme du Parti conservateur.

Le député de Portneuf – Jacques-Cartier a été nommé porte-parole associé aux langues officielles par le chef Andrew Scheer. Il travaillera avec le porte-parole en titre Chris d’Entremont, député de West Nova.

«Cette nomination représente un vote de confiance de la part de mon parti. Il s’agit d’une responsabilité qui me tient à coeur, considérant que nous devons protéger les deux langues qui ont fait du Canada un pays bilingue», a déclaré M. Godin dans un communiqué annonçant sa nomination le 13 février.

Le député s’est toujours affiché comme un défenseur du français. C’était l’un des principaux arguments appuyant sa candidature à la présidence de la Chambre, en janvier.

Cette candidature l’avait d’ailleurs fait passer sous la table lors de la distribution des postes du cabinet fantôme, début décembre, a-t-il reconnu en entrevue jeudi. Une nomination était incompatible avec sa candidature à la présidence de la Chambre des Communes, a-t-il indiqué. Il était le seul des 10 députés conservateurs du Québec à ne pas s’être vu confier un rôle par son chef Andrew Scheer.

L’an dernier, M. Godin était porte-parole adjoint pour Environnement et Changement climatique ainsi que pour Infrastructure, Collectivités et Affaires urbaines.

Il affirme être fier d’être membre associé. Seuls cinq membres du cabinet fantôme portent ce titre; il permet de siéger au cabinet avec les responsables en titre. «C’est important d’être à la table. C’est là où les orientations du parti se prennent», dit M. Godin qui demeure membre permanent au Comité des langues officielles. Au Québec, Richard Lehoux (Agriculture et Agroalimentaire) et Richard Martel (Défense nationale) l’ont également.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des