Magie de Noël avec des jouets usagés à Saint-Raymond

Photo de Steeve Alain
Par Steeve Alain
Magie de Noël avec des jouets usagés à Saint-Raymond
Richard Pearson entouré des partenaires au coeur de l'atelier Réno-Jouets à Place Côte-Joyeuse. Photo – Steeve Alain 

Le Kiosque de Noël à Place Côte-Joyeuse à Saint-Raymond continue de grandir et sa magie se répand cette année dans le nouvel atelier Réno-Jouets voisin, qui accueille un plateau de travail du Carrefour Jeunesse-Emploi.

C’est entouré de milliers de jouets usagés de toutes sortes que l’initiateur du Kiosque de Noël, Richard Pearson, a procédé le 12 décembre à l’ouverture de sa boutique et présenté le nouveau projet de plateau de travail de l’atelier Réno-Jouets à Place Côte-Joyeuse.

Cinq jeunes de la région âgés de 16 à 35 ans travaillent depuis le 22 octobre dans l’atelier Réno-Jouets, sous la supervision du Carrefour Jeunesse Emploi (CJE). Ils vérifient et restaurent les jouets donnés par les citoyens au Kiosque de Noël pour être ensuite vendus ou échangés.

Le projet d’atelier se terminera au mois de mars. Les jeunes à sa conclusion recevront un certificat de formation en métier semi-spécialisé de préposé aux marchandises.

Les participants au projet du CJE ont aussi accès entre autres à des ateliers de connaissance de soi, de développement du savoir-être et de méthodes de recherche d’emploi. Le projet bénéficie de l’appui financier du CLE et du Centre de formation de Portneuf.

Richard Pearson se réjouit du soutien des jeunes travailleurs et de celui des bénévoles qui donnent un coup de main dans la boutique et l’atelier ensevelis de jouets. Il est de plus heureux de l’ouverture de l’atelier durant plusieurs mois. La boutique était ouverte durant la période des fêtes seulement depuis ses débuts il y a 11 ans.

Réutilisation

Les jouets usagés de la population sont recueillis par le Kiosque de Noël où ils sont ensuite vendus à coût modique ou échangés contre des jouets de valeur similaire.

Le concept du Kiosque est de plus en plus connu et populaire. «Les gens nous apportent des jouets dans des paniers d’épicerie et ce sont de beaux jouets», a indiqué M. Pearson. Le prix de vente moyen est de 5$, a précisé celui qu’on peut qualifier de «père Noël» de Saint-Raymond.

Des jouets sont aussi donnés à des organismes et organisations divers. Depuis les débuts de l’atelier Réno-Jouets, 350 toutous ont été préparés et ils seront offerts aux enfants par le «vrai» père Noël lors de la fête au centre-ville de Saint-Raymond le 14 décembre. Cinquante autres toutous seront distribués par le CLSC.

M. Pearson invite la population à découvrir la boutique. Les profits des ventes iront cette année au SOS Accueil, au Grenier des trouvailles, à la Ressourcerie de Saint-Marc-des-Carrières, aux Chevaliers de Colomb de Saint-Raymond et de Saint-Basile et aux Cadets de Pont-Rouge. L’an dernier 12 000$ provenant des ventes ont été distribués à des organismes.

 

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des