Transport collectif au Noël d’Antan: réponse tiède du public pour une première

Photo de Steeve Alain
Par Steeve Alain
Transport collectif au Noël d’Antan: réponse tiède du public pour une première
Un service de transport collectif dans Portneuf était offert cette année pour se rendre au marché du Noël d’Antan à Cap-Santé. Photo – Mélanie Chalifour

Le transport collectif depuis une dizaine de municipalités portneuvoises jusqu’au marché du Noël d’Antan de Cap-Santé a connu une popularité variable de l’Est à l’Ouest de la MRC et du samedi au dimanche.

Les départs 1 et 2 du parcours Est en autobus desservant les municipalités de Saint-Raymond, Pont-Rouge, Neuville, Donnacona et Cap-Santé en route vers le Noël d’Antan ont enregistré respectivement 24 et 26 passages le samedi.

Les départs 1 et 2 du parcours Ouest pour les citoyens de Saint-Ubalde, Saint-Casimir, Saint-Marc-des-Carrières, Deschambault, Portneuf et Cap-Santé ont compté respectivement 8 et 16 passages le samedi.

La Corporation de transport régional de Portneuf (CTRP), qui offrait le service de navette, n’a enregistré aucune réservation pour le parcours du dimanche dans les deux secteurs.

Chaque autobus utilisé offrait 52 places. Ainsi, 208 passages étaient offerts au total le samedi et 74 ont été enregistrés pour un taux d’occupation d’un peu plus de 35%. Le coût était de 8,50$ aller-retour.

La CTRP offrait le service de transport vers le marché du Noël d’Antan pour une première fois, et ce, en partenariat avec la Ville de Cap-Santé.

La Ville satisfaite

«La Ville est très satisfaite! La réaction des gens de Portneuf a été plus que positive pour cette première expérience!» a fait savoir le maire de Cap-Santé Michel Blackburn par courriel.

«On ne peut toutefois pas juger de ce genre d’initiative sur une seule expérience. Le réflexe du transport en commun est loin d’être acquis dans la MRC de Portneuf. C’est la première fois qu’était utilisé le service de navette avec une destination dans Portneuf, pour un événement dans Portneuf», a signalé le maire.

«L’entente avec la CTRP était un risque calculé pour Cap-Santé car elle limitait le montant maximal d’un déficit à un niveau acceptable versus les bénéfices à en retirer», a précisé M. Blackburn.

Selon le maire, Cap-Santé a fait preuve de leadership en osant et en innovant. «C’est comme cela qu’on développe un sentiment d’appartenance local et régional. Cette initiative fera des petits c’est certain!», a-t-il ajouté. Le bilan financier officiel de l’expérience sera connu dans quelques semaines.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des