L’enfant et la présence parentale

Photo de Geneviève Lapointe
Par Geneviève Lapointe
L’enfant et la présence parentale

Le temps passé avec son enfant est un cadeau qui n’a pas de prix. C’est ainsi que, dans la course folle de la vie, bon nombre de parents vont compenser leur manque de présence par l’achat d’objets ou en surstimulant son enfant en l’inscrivant à une multitude d’activités. Ces adultes cherchent à induire un état d’excitation chez leur enfant pour lui faire oublier un manque: leur présence. Mais il faut se demander si cette excitation procure un réel apaisement ou si elle n’est pas que diversion. Quelques simples principes sont à la base d’un développement sain chez l’enfant.

D’abord, le parent doit viser à passer du temps de qualité avec son enfant. Cela signifie qu’il doit se rendre complètement disponible ne serait-ce que quelques instants à chaque jour. L’enfant, quel que soit son âge, s’attend à être reconnu comme une personne pleine et entière. Il a besoin de voir que ses parents l’aiment et souhaitent lui consacrer du temps. Cela stimule son sentiment d’être important pour l’autre et par ricochet, son estime personnelle.

Ensuite, le parent devrait être en mesure de fixer des règles simples et claires concernant le fonctionnement de la maisonnée. Ainsi, il évite de parler à un niveau trop général et dira: « Je veux que tu marches dans le corridor » plutôt que: « Cesse de faire le bouffon! » Il sera beaucoup plus facile de mesurer si l’enfant obtempère ou non. À cela s’ajoute un rôle d’observation en lien avec les règles fixées. Cela démontre à l’enfant la crédibilité du parent et le renseigne sur la qualité de l’investissement du parent. Il sent que son parent est soucieux qu’il fasse de bons apprentissages.

Trop souvent à cette étape, le parent prend pour acquis que son enfant devrait intégrer plus rapidement les règles à suivre. Or, il est impératif qu’il poursuive son rôle d’enseignant des règles. En effet, c’est à travers les petits problèmes quotidiens vécus par l’enfant que le parent a l’occasion de l’accompagner pour apprendre à identifier ses émotions et trouver des solutions adéquates aux problèmes. Il saura être généreux en explications et supportant.

Enfin, ses actions doivent être conséquentes avec les gestes posés par son enfant. Selon le cas, il pourra féliciter les efforts déployés par son enfant ou sévir. L’important est d’être juste et modéré. Au cours d’une journée, il faut chercher à procurer plus d’expériences positives pour son enfant que d’expériences négatives.
En somme, le parent va apprendre à découvrir la nature propre de son enfant. Il l’amène à s’épanouir. Il garde en tête qu’il doit arriver à être attentif à son enfant en mettant de côté l’espace d’un instant, ses réponses et arguments. Car depuis toujours, l’enfant est capable de percevoir l’effort sincère d’un parent qui veut le comprendre et qui y met le temps.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des