Saint-Ubalde veut convertir son église

Photo de Alain Turgeon
Par Alain Turgeon
Saint-Ubalde veut convertir son église
L’église est d’une qualité architecturale exceptionnelle a affirmé l’architecte du projet de transformation Marie-Josée Deschênes. Photo - Alain Turgeon

La Municipalité Saint-Ubalde a entamé une réflexion sur l’avenir de son église centenaire il y a plus de cinq ans et juge que les astres sont maintenant alignés pour se lancer dans un projet de transformation pour la sauver.

Le projet de centre multifonctionnel de près de 900 000$ a été présenté à la population le 12 novembre. La Municipalité croit être en mesure d’aller chercher des subventions couvrant 75% du coût de transformation. Le maire Guy Germain espère que le projet pourrait voir le jour d’ici cinq à dix ans.

Selon le maire, le projet comprend une salle communautaire, une bibliothèque et un espace pour le culte. Même la sacristie fera les frais d’une transformation.

L’église de Saint-Ubalde comme bien d’autres dans Portneuf voit ses revenus baisser et l’entretien de la bâtisse est de plus en plus difficile. La municipalité paie déjà le chauffage. Elle achèterait le bâtiment pour une somme symbolique.

Selon le maire, la municipalité a l’intention de démolir la salle paroissiale et sa reconstruction se chiffre à un demi-million de dollars. La démolition de l’église coûterait au bas mot 350 000$. «Si on a le choix de rénover la salle paroissiale ou l’église, c’est mieux l’église. Quand on démolit, ça ne revient pas», a dit M. Germain. Selon la conseillère municipale Shirley Drouin, «si on ne s’en occupe pas elle va tomber. Je n’imagine pas un village sans son église».

Architecture exceptionnelle

L’église est d’une qualité architecturale exceptionnelle, selon l’architecte du projet Marie-Josée Deschênes. «Ce ne sont pas toutes les églises qui sont belles comme la vôtre. Le bâtiment vaut la peine d’être gardé», a-t-elle déclaré.

L’église est un lieu de rassemblement et la municipalité a trouvé un projet qui conserverait cette vocation, dit l’architecte. Selon Mme Deschênes, des interventions légères seront faites pour ne pas trop la modifier. La nef deviendrait une salle communautaire de 260 places et la sacristie une salle de 95 places, la bibliothèque municipale sera située au jubé avec un ascenseur et un rideau serait installé pour dissimuler le choeur lors d’activités civiles.

Un comité de 11 représentants d’organismes et de citoyens a été formé en 2018 pour piloter le dossier. La municipalité veut que la population soit partie prenante du projet, a dit le maire Germain lors de l’assemblée de consultation publique.

La grande majorité des 80 citoyens qui ont pris part à la soirée de consultation étaient favorables à la transformation qui permettrait de conserver les souvenirs et les objets donnés et payés par des familles de paroissiens.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des