L’art est un médium inclusif

Photo de Denise Paquin
Par Denise Paquin
L’art est un médium inclusif
Les responsables du projet, Marie-Josée Guay, directrice de l'APHP, et Laurie Deschamps, de l'Association régionale de loisir pour les personnes handicapées de la Capitale-Nationale, et les artistes ont dévoilé leurs mosaïques lors de la soirée d'Halloween de l'APHP à Cap-Santé. Photo - Denise Paquin

Quand Mathieu Bergeron, de l’Atelier Phébus, a demandé à ses étudiants quel dessin ils comptaient réaliser ensemble, le grand coeur rouge a fait l’unanimité. L’oeuvre collective accrochée dans les locaux de l’Association des personnes handicapées de Portneuf (APHP) affirme que l’art est un moyen d’inclusion.

Les huit participants à l’atelier de mosaïque ont dévoilé leur oeuvre lors de la soirée d’Halloween le 26 octobre à la Maison des générations de Cap-Santé.

Ces Portneuvois ont participé à un projet-pilote destiné à créer un maillage entre des artistes et des personnes ayant un handicap dans Portneuf. Le projet était chapeauté par l’Association régionale de loisir pour les personnes handicapées de la Capitale-Nationale qui a reçu une subvention du programme Culture et inclusion du ministère de la Culture et des Communications.

L’accent a été mis sur les personnes ayant un handicap intellectuel, car elles ont accès à moins d’activités et d’occasions de socialiser, explique Marie-Josée Guay, directrice de l’APHP. Mme Guay est enchantée par le projet qui, en plus d’animer les participants, contribue à «faire une société inclusive».

Il fallait voir la fierté des artistes de tous âges qui ont présenté en même temps que le grand coeur l’oeuvre individuelle qu’ils avaient créée. Ce sont Huguette Blouin, Louis-Rémi Cantin, Normand Grondines, Pamela Foye, Roland Cyr, Andréanne Genois-Julien, Suzanne Duval et Ian Paquet.

Les membres de l’APHP auront l’occasion de découvrir d’autres arts, dont le théâtre et la poterie. Chaque projet comprend quatre ateliers, un aux deux semaines. Des ateliers de percussions et de vitrail sont aussi prévus pour ceux qui fréquentent Laura Lémerveil, indique Laurie Deschamps, de l’Association régionale de loisir pour les personnes handicapées de la Capitale-Nationale.

L’oeuvre sera accrochée dans les locaux de l’APHP à la Place Saint-Louis à Pont-Rouge.

Les responsables du projet et les artistes ont dévoilé leurs mosaïques lors de la soirée d’Halloween de l’APHP à Cap-Santé. Photo – Denise Paquin
Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des