Saint-Raymond inaugure sa nouvelle caserne

Photo de Denise Paquin
Par Denise Paquin
Saint-Raymond inaugure sa nouvelle caserne
La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, et la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, ont accompagné le maire Daniel Moisan et le député Vincent Caron pour la coupe du ruban. Photo - Denise Paquin

La nouvelle caserne de Saint-Raymond répondra aux besoins de la ville pour au moins les 20 prochaines années. Et son coût, 4,3 M$, ne devrait pas alourdir le compte de taxes des contribuables.

C’est ce qu’a déclaré le maire Daniel Dion lors de l’inauguration du spacieux édifice, le 24 septembre, en présence des ministres des Affaires municipales et de la Sécurité publique, Andrée Laforest et Geneviève Guilbault.

«Une mise à jour de ses infrastructures [caserne et garage municipal] était devenue essentielle pour satisfaire la demande de services grandissants des contribuables», a affirmé M. Dion.

Le maire a rappelé que la CNESST tout comme le ministère de la Sécurité publique avaient également requis des «espaces plus sécuritaires» pour les pompiers et les travailleurs de la voirie. «Le déménagement de la caserne était recommandé par le ministère de la Sécurité publique puisqu’elle était située dans une zone qui a été fortement inondée au cours des dernières années [NDLR: en 2014]», a-t-il rappelé. Il a ajouté que, du même coup, la Ville a réhabilité un terrain désaffecté vacant à l’entrée de la Ville, sur la Grande Ligne.

Enfin, en relocalisant le garage sur la rue Guyon, la Ville a résolu un problème de sécurité pour les enfants de l’école primaire Grande Vallée et les personnes âgées qui demeurent à la résidence l’Estacade. «Il était impératif de déménager nos équipements lourds, notre garage à l’extérieur de cette zone fortement achalandée, devenue dangereuse pour les piétons et les autobus scolaires», a-t-il dit.

Protéger plus de 13 000 citoyens

La caserne la plus moderne de la MRC de Portneuf a été construite pour desservir un territoire de 842 kilomètres carrés, où vivent plus de 13 000 citoyens, soit la population de Saint-Raymond, Saint-Léonard et Lac-Sergent, auxquels s’ajoutent plus de 2500 villégiateurs l’été.

Avec ses 12 755 pieds carrés, ses six portes et son équipement moderne, la caserne loge amplement la brigade de 35 pompiers, dont quatre femmes, ses véhicules et tout l’équipement pour le sauvetage hors route, en forêt comme sur des plans d’eau, dont elle a la responsabilité dans le nord de la MRC. Les pompiers ont aussi à leur disposition une salle de décontamination, une salle de remplissage de bonbonnes et une salle polyvalente dans laquelle pourra être aménagé un dortoir lors d’événements d’urgence.

Pas de charge exagérée pour les contribuables

Pour les deux édifices, la Ville qui a obtenu des subventions de 4,5 M$ du programme Québec-Municipalités du ministère des Affaires municipales. Il lui reste une facture de 3,3 M$ à payer. «L’argent a été dépensé de façon responsable et il n’y a eu aucun dépassement de coût», a déclaré le maire Dion. Il a ajouté que la facture n’alourdira pas outre mesure le compte de taxes. Il a réitéré que l’objectif du conseil est de «rester près de l’indice du coût de la vie». Cette année, le compte de taxes a augmenté en moyenne de 1,1% en milieu urbain et 1,7% en milieu rural.

Le maire a indiqué que l’augmentation de la population pourrait exiger un agrandissement dans 20 ans, la Ville construira plutôt une caserne satellite dans un autre secteur puisque l’édifice actuel conçu par les architectes de DG3A et construit par Côté et fils est de la taille maximale pour ce type de construction.

«Notre gouvernement, votre gouvernement considère que les contributions sont nécessaires pour la modernisation des infrastructures municipales, pour le développement des plus petites collectivités», a déclaré la ministre des Affaires municipales Andrée Laforest. Elle a félicité la Ville pour les travaux effectués contre les inondations, qu’elle a pu constater au cours de sa tournée l’été dernier des régions qui avaient été affectées.

«Comme ministre de la Sécurité publique, il est primordial pour moi que tous nos citoyens au Québec puissent avoir accès à des services d’urgence de qualité», a affirmé Geneviève Guilbault qui, elle, a félicité le travail des représentants de la sécurité incendie pour leur bravoure et leur dévouement

Le député Vincent Caron s’est dit particulièrement fier d’assister à l’inauguration de la caserne, un projet, a-t-il rappelé, qu’il avait contribué à lancer alors qu’il était  conseiller politique du député Michel Matte. «Maintenant, on a une magnifique bâtisse pour les gens qui arrivent par la Grande Ligne», a-t-il déclaré, une bâtisse en zone non inondable, a-t-il précisé.

 

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des