Les producteurs de lait favorables au programme d’indemnisation fédéral

Photo de Steeve Alain
Par Steeve Alain
Les producteurs de lait favorables au programme d’indemnisation fédéral
L’industrie laitière occupe une place importante dans l’économie.

L’annonce de compensations du gouvernement fédéral de 1,75 milliard de dollars sur 8 ans aux producteurs laitiers sous gestion de l’offre est accueillie favorablement par les producteurs.

L’enveloppe de 1,75 milliard de dollars sera distribuée aux quelque 11 000 producteurs laitiers du pays affectés par les signatures des accords commerciaux avec l’Union européenne et de partenariat transpacifique.

La ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire canadien, Marie-Claude Bibeau, a précisé que 345 millions de dollars seront versés lors de la première année sous forme de paiements directs aux producteurs sous gestion de l’offre, de façon proportionnelle à leur quota détenu.

L’annonce fait suite à la ratification de l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne et l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste.

«On est quand même assez satisfait du règlement, car tous les producteurs vont toucher quelque chose», a commenté le vice-président de l’UPA Portneuf et producteur laitier, Gilles Grandbois, de la Ferme G. Grandbois et Fils de Saint-Casimir.

Le président des Producteurs de lait du Québec, Bruno Letendre, a aussi accueilli favorablement l’annonce. «Cette annonce va dans le sens de [l’engagement du gouvernement] à indemniser le secteur laitier pour les impacts négatifs liés aux accords commerciaux et est conforme aux orientations du dernier budget», a mentionné par voie de communiqué M. Letendre.

«Nous souhaitions qu’il n’y ait pas de concessions pour nous dans ces accords, mais des concessions ont été faites. Il fallait donc indemniser les producteurs», a ajouté Bruno Letendre.

Tant M. Letendre que M. Grandbois déplorent que les producteurs laitiers aient servi de monnaie d’échange dans les négociations des accords. «Il y a une perte de confiance et on perd notre souveraineté», a dit M. Grandbois, soulignant que plusieurs producteurs abandonnent. On compte 91 fermes laitières dans Portneuf, selon l’UPA.

Au total, c’est l’équivalent de 8,4% de la production canadienne qui a été cédé par le Canada dans les deux accords et des pertes de ventes d’une valeur brute de 450 millions de dollars par année, selon Les Producteurs de lait du Québec.

M. Letendre demande que le gouvernement soit aussi au rendez-vous après la ratification du nouvel Accord Canada-États-Unis-Mexique.

Pour Gilles Grandbois, il reste également de l’incertitude quant aux compensations s’il y a un changement de gouvernement.

Les producteurs de lait du Québec représentent 5 050 fermes laitières. La région de la Capitale-Nationale – Côte-Nord, dont fait partie Portneuf, compte 156 fermes laitières qui génèrent 1384 emplois pour une valeur de production de 68,2 millions de dollars.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des