Annie Talbot candidate libérale dans Portneuf-Jacques-Cartier

Photo de Alain Turgeon
Par Alain Turgeon
Annie Talbot candidate libérale dans Portneuf-Jacques-Cartier
Annie Talbot sera la candidate du Parti libéral du Canada dans Portneuf-Jacques-Cartier.

Le Parti libéral du Canada a trouvé sa candidate dans Portneuf-Jacques-Cartier pour la prochaine élection fédérale. L’ex-PDG de la Fondation du Musée national des beaux-arts du Québec, Annie Talbot, seule en lice, sera investie le 19 août à Saint-Augustin-de-Desmaures.

Pour les libéraux, c’est une prise de choix. «On m’a appelé en faisant valoir que ce que j’ai fait dans ma carrière et dans mon engagement bénévole avait une valeur pour un gouvernement», a-t-elle expliqué vendredi matin.

Mme Talbot, âgée de 53 ans, habite à Québec (Cap-Rouge) «à la limite avec Saint-Augustin-de-Desmaures», a-t-elle précisé en entrevue. Elle dit qu’elle connaît bien le territoire, qu’elle y a de nombreux amis et connaissances et elle a beaucoup d’intérêt à aller écouter les citoyens de la circonscription. «Je veux faire une différence pour les citoyens de la région», dit la candidate.

La politique n’était pas pour elle une perspective de carrière. «Les valeurs du Parti libéral correspondent à mes valeurs personnelles. Je ne l’aurais pas fait pour d’autres bannières», répond Mme Talbot. Elle croit qu’un gouvernement doit s’impliquer pour aider les citoyens, ce que fait le PLC pour les familles de la classe moyenne et les enfants entre autres.

La candidate sait qu’elle devra travailler fort pour remporter le scrutin du 21 octobre. Les libéraux sont arrivés 3es derrière le conservateur Joël Godin et le NPD en 2015. Dans une entrevue au quotidien Le Soleil, elle dit avoir confiance en ce qu’elle a à offrir comme compétences et engagement. Selon elle, les électeurs mériteraient d’avoir un représentant qui est du parti au pouvoir. Le dernier député fédéral à avoir fait partie du gouvernement est Claude Duplain de 2000 à 2004 avec les libéraux.

Mme Talbot a orchestré la grande campagne de financement du pavillon Pierre Lassonde du MNBAQ. Elle a entre autres travaillé à la Société du Palais Montcalm, au Festival d’été et au Carnaval de Québec et au Musée de la civilisation.

Elle a quitté la Fondation du MNBAQ en octobre 2018 pour devenir directrice générale de la Fondation La Presse. Elle a mis fin à son lien d’emploi le 31 juillet pour devenir candidate.

 

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des