Avoir une passion

Photo de Geneviève Lapointe
Par Geneviève Lapointe
Avoir une passion
Silhouette of jumping man in field of grass, bright sun behind

Certaines personnes sont passionnées par leur travail ou par une activité. On reconnaît ces gens par la sensation de bonheur qu’ils dégagent. Ils sont souvent une source d’inspiration pour ceux qui les entendent parler car leur enthousiasme est communicatif. La passion est un des processus motivationnels les plus puissants. Lorsqu’elle s’installe, elle pousse l’individu à la mettre en action et à persévérer. Bien calibrée, elle permet de croître et de se dépasser: c’est la passion harmonieuse. Mal calibrée, elle devient vite un enfer pour celui qui la vit. On parle alors de passion obsessionnelle.

Pour distinguer la passion harmonieuse de l’obsessionnelle, il faut savoir que la première se vit à travers la capacité de décrocher, de s’investir dans des activités autres que cette passion. C’est bien parce qu’il est content de lui qu’un individu va avoir envie de faire des activités complémentaires à sa passion. En d’autres mots, sa passion lui donne de l’énergie et du plaisir pour explorer d’autres domaines et peut-être même développer une deuxième ou une troisième passion. Cet individu aime sincèrement sa passion sans se compliquer la vie. Elle est bien intégrée à lui et fait partie de son sentiment d’identité. Ainsi, il se sent vivre à travers sa passion.

À l’opposé, celui qui est piégé par une passion obsessionnelle ne parvient pas à s’en dégager. Il est pris à son propre jeu puisqu’il n’arrive pas à la mettre en veilleuse à l’occasion pour faire autre chose. Il est obsédé par le résultat. Il perd le plaisir de faire l’activité. Parfois, à travers elle, il recherche maladivement l’admiration des autres. Il est rarement satisfait de lui et la passion devient une obsession. Il a l’impression qu’il doit travailler de plus en plus fort pour mieux réussir et il s’interdit le repos. S’il se blesse au cours de la pratique de son activité passionnée, il aura du mal à s’arrêter pour récupérer car il est trop acharné et il encourt plus la chance de développer une blessure chronique.

Contrairement à la croyance populaire, la passion obsessionnelle n’amène pas de meilleures performances. Selon la littérature, les performances des gens aux prises avec une passion obsessionnelle seraient équivalentes à celles des gens qui vivent une passion harmonieuse. Sauf que ceux qui ont une passion harmonieuse sont plus heureux car ils en tirent une satisfaction plus grande. Effectivement, les chercheurs ont mesuré que trois besoins psychologiques essentiels à l’équilibre sont directement concernés. Il s’agit d’abord de se sentir compétent à travers la pratique de la passion. Ensuite, il y a le sentiment d’être autonome et finalement d’avoir la capacité de se lier aux autres de façon constructive.
Enfin, ce qui est encore plus étonnant, c’est qu’une passion harmonieuse peut satisfaire son auteur même si une grande performance n’est pas atteinte.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des