Élysabeth s’en va aux États-Unis

Photo de Denise Paquin
Par Denise Paquin
Élysabeth s’en va aux États-Unis
Le dessin de la chèvre intitulé «Élysabeth» est exposé à Los Angeles. Photo - Chantal Marcotte

La chèvre Élysabeth, dessinée par Chantal Marcotte, de Deschambault-Grondines, connaît son heure de gloire.

Le dessin de cette belle caprine sera exposé à la 27th Annual CPSA International Exhibition qui s’ouvre le 3 août.

Chantal Marcotte s’envole le 1er pour Los Angeles afin d’y assister. «C’est très gros et il y a des oeuvres incroyables à cette exposition. Juste du crayon à colorier. D’avoir été sélectionnée, j’en suis ébahie!» a-t-elle commenté dans un courriel.

Le dessin d’Élysabeth a déjà voyagé. En mai 2018, il avait été présenté à l’exposition internationale de la United Kingdom Coloured Pencil Society (UKCPS) à Strathford-upon-Avon, en Angleterre. Un autre dessin de Chantal Marcotte, celui d’un âne intitulé «Hello!», sera présenté à une autre exposition de la UKCPS, soit la 18th Annual Open Exhibition 2019, qui aura lieu du 3 août au 4 septembre à Richmond, dans le North Yorkshire.

La chèvre Élysabeth a été réalisée d’après modèle, ce qui est un critère de certains concours. Mme Marcotte l’a trouvée l’an dernier parmi le troupeau qui paît tout l’été chez Ciment Québec, à Saint-Basile.

Seulement trois Canadiens participent à l’exposition à Los Angeles. L’événement promet d’être inoubliable, selon Chantal Marcotte. «Les Américains font ça en grand. Il y a des ateliers, un souper gala, un “trade show”, le vernissage et 15 000$ US en prix. Je me croise les doigts, on ne sait jamais!» lance-t-elle.

On peut suivre l’artiste sur sa page Facebook ArByChantalMarcotte.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des