Pont-Rouge a reçu une légende de l’alpinisme

Photo de Alain Turgeon
Par Alain Turgeon
Pont-Rouge a reçu une légende de l’alpinisme
L’alpiniste Jean Troillet est entouré du maire de Pont-Rouge, Ghislain Langlais, de la directrice de l’école, Céline Morasse, et de Pierre Bertrand, du service des loisirs.

Jean Troillet est à l’alpinisme ce que Guy Lafleur est au hockey. Pourtant, pour la majorité des Québécois son nom n’évoque rien, mais il résonne maintenant pour 250 élèves de l’école primaire du Perce-Neige à Pont-Rouge.

Jean Troillet est l’un des plus grands alpinistes sur la planète. L’aventurier de 71 ans compte à son actif dix sommets de plus de 8000 mètres, tous vaincus en style alpin et sans l’apport d’oxygène. Il a gravi l’Everest en 1986, écrivant ainsi une page de l’histoire de l’alpinisme. Il détient le record de vitesse de l’ascension et de la descente de l’Everest par la face nord en 43 heures. Il a été le premier homme à descendre la face nord du toit du monde en snowboard en 1997. Il est le détenteur de plusieurs records et donne des conférences partout dans le monde.

Il est venu donner sept conférences à l’école du Perce-Neige les 13 et 14 juin, films à l’appui. Ses propos ont captivé les élèves. «On aurait entendu voler une mouche», dit Pierre Bertrand, du service des loisirs de Pont-Rouge. M. Bertrand a eu vent du passage de M. Troillet au Québec et a organisé l’événement avec la directrice de l’école, Céline Morasse.

Jean Troillet est né le 10 mars 1948. Il a la double nationalité, suisse et canadienne, mais demeure en Suisse. Un livre a été écrit et un film a été réalisé sur sa vie et ses exploits.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des