Musée des Écureuils : un coffre aux trésors!

Photo de Steeve Alain
Par Steeve Alain
Musée des Écureuils : un coffre aux trésors!
Roger Bertrand, qui a joué un rôle important dans le changement de vocation de l’église, Gisèle Thibodeau, ex-propriétaire de la cassette ancienne, le député fédéral Joël Godin, Robert Doré, le maire Jean-Claude Léveillée et Marc Duval. Photo – Steeve Alain

Le nouveau Musée des Écureuils Gérard-Denis a été inauguré le 28 juin au Relais de la Pointe-des-Écureuils à Donnacona. Fruit de quatre années de recherche et de travail de plusieurs bénévoles, le musée regorge de trésors à découvrir.

Le Musée des Écureuils Gérard-Denis propose dans le jubé du chœur de l’ancienne église une exposition permanente de plus d’une centaine de pièces de différentes époques.

Le lieu est un espace à souvenirs, a imagé Marc Duval, chargé de projets au Relais de la Pointe-des-Écureuils. Le musée comprend photos et objets présentés selon plusieurs thèmes allant de l’époque de la seigneurie au changement de vocation de l’église en passant par la religion, l’enseignement, la politique et les anniversaires de la paroisse.

Des pièces maîtresses impressionneront les visiteurs, dont un buste de Charles de Gaule et le moule ayant servi à la réalisation d’une statue de bronze de René Lévesque par le sculpteur Fabien Pagé.

Une cassette vieille de quelques siècles représente l’artéfact probablement le plus ancien de l’exposition. Le coffre a notamment été utilisé pour la collecte de fonds pour la construction de l’église, après avoir contenu aussi des documents importants des seigneurs des lieux.

Une très vieille cassette fait partie des pièces maîtresses du Musée.
Photo – Steeve Alain

Un voilier fabriqué par Roland Beaudet constitue un autre élément important de l’exposition. Selon M. Duval, le musée sera propice à de belles découvertes et à des échanges entre les visiteurs.

Le travail de recherche et de collecte des pièces effectué par Robert Doré tout comme le travail de Jean-Guy Brière ont aussi grandement contribué à la mise sur pied du musée. M. Doré a souligné que l’exposition est le résultat de quatre ans de recherche.

La Ville de Donnacona et d’autres partenaires ont financé l’acquisition au coût de quelques milliers de dollars de la cassette et de la statue de René Lévesque.

Le musée porte le nom de «Gérard Denis» afin de rendre hommage à un homme qui a été un personnage important dans le paysage des Écureuils, a dit M. Duval. Gérard Denis,  décédé récemment était un passionné du patrimoine et un défenseur de son village natal, Les Écureuils.

L’accès à l’exposition est gratuit. Une contribution volontaire est proposée.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des