Le Vieux Couvent de Neuville révèle d’autres secrets

Photo de Alain Turgeon
Par Alain Turgeon
Le Vieux Couvent de Neuville révèle d’autres secrets
Le Vieux Couvent de Neuville est la maison qui parle et les propriétaires livreront d’autres secrets de son jardin. Photo – Alain Turgeon

Le Vieux Couvent de Neuville en a des choses à raconter et son jardin révèlera d’autres secrets en fin de semaine prochaine.

Le Vieux Couvent présente le spectacle ambulant «Secrets de mon jardin» les 29 et 30 juin et le 1er juillet à 20h et les tambours de diverses cultures résonneront le 1er juillet en après-midi.

Le jardinier de la maison guidera les spectateurs dans le jardin pendant plus d’une heure. Ils entendront une histoire de marmotte, des chansonniers loufoques, un conte amérindien avec des marionnettes, un conte congolais, la fabuleuse histoire des topinambours, la légende du raton laveur. Il y en aura de toutes les couleurs et pour tous les âges, selon les responsables. «Il y a plusieurs spectacles en un même lieu, dit Bénédicte Guillon Verne, d’Espace Art Nature. Chaque soir aura sa couleur particulière et des surprises».

Les visiteurs seront reçus devant le Vieux Couvent «la maison qui parle». Elle a plein de secrets qui remontent à Marguerite Bourgeois. Ils feront ensuite le tour du jardin où ils seront accueillis par les tambours wendat, des chants de Robert et Nicole des Vues de Neuville. Entre histoires et légendes, ils entendront le conteur congolais Patience Bonheur Fayulu et le chanteur lyrique Dominique Gagné. Les visiteurs seront invités à planter des bouquets de fleurs très spéciales préparés par des bénévoles dans une forêt éclairée.

Le coût (10$ pour les adultes et 5$ pour les enfants) a été fixé pour permettre la participation des familles, dit Mme Guillon Verne. Il faut apporter sa chaise.

Tambours

Le Vieux Couvent est un lieu de rencontre interculturelle depuis longtemps et Espace Art Nature invite les familles à venir écouter les tambours de diverses cultures, dont les Tambours de Portneuf. On entendra aussi ceux des cultures wendat, abénakise, congolaise et iranienne. Les participants expliqueront la symbolique des tambours dans leur culture et des jeux favoriseront les échanges. Pour cet après-midi, les organisateurs n’ont pas fixé de prix d’entrée (contribution volontaire) parce qu’ils souhaitent attirer les familles et le plus de gens possible.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des