Succès de la première édition du Red Bridge Fest

Photo de Francis Beaudry
Par Francis Beaudry
Succès de la première édition du Red Bridge Fest
La foule était nombreuse et diversifiée au Red Bridge Fest. Photo – Francis Beaudry

Pont-Rouge a vibré au son du punk rock du 7 au 9 juin lors de la toute première édition du Red Bridge Fest. Ce nouvel événement a présenté 11 artistes unis sous la bannière d’une musique énergique et contestataire qui a résonné à travers Pont-Rouge toute la fin de semaine.

Installé dans le parc de l’Île Notre-Dame, le Red Bridge Fest a amené avec lui de nombreux camions de rue, des tentes de rafraîchissements, une grande scène et un ring de lutte.

Plus de 2500 spectateurs ont foulé le site au rythme des différentes prestations. Entre les représentations, des lutteurs de la NSPW offraient leur propre spectacle.

Avec des performances énergiques du groupe Mute, de Ten Foot Pole, de la tête d’affiche Face to Face et plusieurs autres, les amateurs de musique punk ont été bien servis par le nouveau festival de musique.

Succès sur toute la ligne

Dans la maison d’Amélie Guérard et Vincent Bussières, qui ont créé l’événement avec leur comparse Anthony Grenier, on ressent toujours les vibrations du festival. Le couple de Pont-Rouge qui en était à sa première expérience flotte encore sur un petit nuage.

«On a eu que des commentaires positifs», affirme Vincent Bussières qui, au moment de l’entrevue, était encore en train de gérer les retombées de son festival. «Les gens ont aimé le festival, il n’y a pas eu de plaintes pour le stationnement, pas de plaintes pour rien», explique-t-il, surpris.

Le couple, qui a pris sur ses épaules la majorité des risques financiers du Red Bridge Fest, veut créer un partenariat plus solide avec un commanditaire pour organiser la seconde édition l’an prochain.

«On l’a pris sur nos épaules cette année, mais c’est beaucoup de stress. Avec du mauvais temps, on aurait pu se retrouver avec un déficit», rappelle Vincent Bussières.

Au-delà des enjeux financiers, les organisateurs disent être fiers «de la bonne réputation» que leur festival et que leur organisation s’est bâtie au cours de cette fin de semaine. Plus de 25 bénévoles ont mis la main à la pâte et contribué au succès de cette première fête de la musique punk à Pont-Rouge.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des