Pas d’accusation contre les policiers de Pont-Rouge

Photo de Alain Turgeon
Par Alain Turgeon
Pas d’accusation contre les policiers de Pont-Rouge
Un homme armé d’une machette était entré dans le stationnement du poste de police à Pont-Rouge avant d’être abattu par un policier. Photo - Archives

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) ne portera pas d’accusation contre des policiers à la suite d’une intervention qui a fait un mort dans le stationnement du poste de la Sûreté du Québec à Pont-Rouge le 9 juillet 2017.

Un homme est entré avec son véhicule dans la partie clôturée du stationnement du poste de police au milieu de l’après-midi du 9 juillet. Il a fracassé les vitres de trois véhicules de patrouille avec une machette d’une cinquantaine de centimètres et a été abattu par le policier vers qui il fonçait. Après examen du rapport du Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) sur l’événement, le DPCP conclut que l’analyse de la preuve ne révèle pas d’infraction criminelle des policiers de la SQ.

Voyant l’homme frapper les autopatrouilles, plusieurs policiers sont sortis pour intervenir vers 15h10. L’un d’entre eux a tenté de prendre contact avec l’homme agressif. Il prend son arme de service dans la main droite et sa bonbonne de poivre de Cayenne dans sa main gauche. Deux autres policiers pointent leur arme vers l’homme. Le policier lui crie de lâcher sa machette, mais l’homme s’avance vers lui. Se sentant menacé, l’agent asperge de poivre de Cayenne l’homme qui se trouve à environ cinq mètres. Malgré cela, l’individu continue d’avancer tête penchée pour éviter le jet, la machette à la main vers le policier en criant « tire-moi ». Le policier recule et se retrouve dans un coin de la bâtisse sans issue pour fuir. Il lui ordonne une nouvelle fois de lâcher sa machette et d’arrêter d’avancer. L’homme est à environ deux mètres quand le policier fait feu à quatre reprises en sa direction. Il doit se déplacer pour éviter de recevoir un coup de machette quand l’homme tombe au sol.

Deux policiers tentent des manœuvres de réanimation cardiaque. L’homme est transporté à l’hôpital où son décès est constaté à 16 h 10.

 

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des