Économie circulaire: Portneuf-Jacques-Cartier s’ouvre à la Mauricie

Photo de Alain Turgeon
Par Alain Turgeon
Économie circulaire: Portneuf-Jacques-Cartier s’ouvre à la Mauricie
La chargée de projet, Camille Trudel, et le président du comité d’économie circulaire, Deny Lépine, entourés d’Étienne Bourré-Denis, de la SADC, du député Joël Godin, de Jean-Luc Mercure, de la Régie, et de Denis Guay, d’Alcoa. Photo – Alain Turgeon

Comment des surplus de pâte à tarte peuvent intéresser un agriculteur, des palettes de bois faire vivre un organisme voué à l’inclusion de personnes handicapées ou des briques surchauffées ravir des cimenteries ?

«Les résidus des uns deviennent des ressources pour d’autres», explique Denis Guay, d’Alcoa, et c’est que veut promouvoir le comité d’économie circulaire de Portneuf-Jacques-Cartier initié il y a trois ans par le député fédéral Joël Godin.

Le comité est prêt à passer à l’action. Il joint le réseau Économie circulaire Mauricie + et dressera un inventaire des matières résiduelles dans les entreprises de son territoire.

La création du réseau annoncée par divers partenaires, dont la SADC et la Fondation Alcoa le 16 mai, permettra des maillages à plus grande échelle. Selon le député fédéral Joël Godin, le succès de l’économie circulaire est d’avoir le plus grand nombre de joueurs pour être en mesure de voir quelles sont les matières résiduelles et quelles sont les entreprises qui peuvent les utiliser pour en faire de la matière première. «On a eu des retombées dans Portneuf, mais on aura de meilleures retombées en étant sur un territoire plus grand», soutient Étienne Bourré-Denis, de la SADC.

L’association est de deux ans avec possibilité de prolongation, dit M. Bourré-Denis. Le comité pourra compter sur une expertise de taille et recevra l’aide du Centre de transfert technologique en écologie industrielle (CTTÉI) basé à Sorel-Tracy.

Le comité Portneuf-Jacques-Cartier fera l’inventaire des matières résiduelles dans les entreprises à partir des données de la Régie régionale de gestion des matières résiduelles de Portneuf. Au cours des 20 prochaines semaines, Camille Trudel sollicitera les entreprises afin d’alimenter une base de données qui permettra de créer un réseau d’entreprises qui échangent des matières résiduelles. Deux autres agents basés à Trois-Rivières couvriront la Mauricie et aussi Portneuf. Diverses activités de réseautage et de maillage sont aussi prévues.

La Fondation Alcoa a accordé 20 000$ pour le projet. La MRC de Portneuf a aussi versé un peu plus de 5500$ et la Régie contribue aussi au projet.

«Ce qui est intéressant là-dedans, c’est qu’on pose des gestes aujourd’hui pour les générations futures. Il faut poser des gestes et apporter des solutions et le comité d’économie circulaire est une des solutions», a conclu le député Joël Godin.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des