Le chantier de l’égout du secteur reprend à Neuville

Photo de Denise Paquin
Par Denise Paquin
Le chantier de l’égout du secteur reprend à Neuville
L'opération de dynamitage en bordure de la route 138 et de la rue des Érables se poursuivra jusqu'en juin. Photo - Denise Paquin

Neuville a relancé le plus gros chantier d’infrastructures municipales dans Portneuf: la construction d’un système d’égout dans le secteur est de la ville.

Impossible d’y échapper quand on circule sur la route 138 à la hauteur de la rue Loriot. Depuis le 6 mai, une équipe de dynamitage est à l’oeuvre afin de creuser une tranchée dans le roc calcaire, communément appelé galet, commun en bordure du fleuve.

Les explosions se succèdent au rythme de cinq par jour et continueront jusqu’en juin, indique le directeur des travaux publics de Neuville Olivier Coulombe. Le dynamitage sera effectué sur une distance de 850 mètres en bordure de la route 138 et sur une distance similaire dans la rue des Érables.

L’automne dernier, Construction et Pavage Portneuf a réalisé un tronçon de 800 mètres entre la limite de la ville, à l’est, et la rue Loriot, en plus de construire un étang aéré. Cette année, les travaux ont repris à la hauteur de cette rue, juste au haut des côtes, et se poursuivront en direction ouest, sur une distance de deux kilomètres. Des sections seront aussi réalisées dans la rue des Érables, les rues des Trembles et Loriot et toute la Place des Îlets.

Le projet en entier comporte la poste de 10 kilomètres de canalisation, indique Olivier Coulombe. Cette étape doit être finalisée en octobre. Le réseau desservira 437 logements sur la rue des Érables, la route 138 et à Place des Ilets. Ce développement résidentiel voisin du Marais Léon-Provancher date des années 1980 et les installations septiques étaient arrivées à la fin de leur vie utile.

Le maire Bernard Gaudreau rappelle qu’il s’agit du plus gros chantier d’infrastructures municipales subventionnées par le Fonds pour l’eau potable et le traitement des eaux usées (FEPTEU). En mars 2017, les gouvernements fédéral et provincial ont attribué à Neuville une subvention de 12,7 M$ pour son projet de 18 M$. La facture des propriétaires tournera autour de 1000$ par année pour les 30 prochaines années.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des