36 M$ sur deux ans pour les routes de Portneuf

Photo de Alain Turgeon
Par Alain Turgeon
36 M$ sur deux ans pour les routes de Portneuf
Les travaux occasionneront la fermeture d’une voie sur deux dans la zone de travaux. La circulation se fera en alternance, à l’aide de signaleurs et de véhicules escortes, du lundi au vendredi, de 7h à 19h. Photo - Courrier, archives

Québec investira 36 millions de dollars sur deux ans dans plus de 25 projets routiers dans une dizaine de municipalités de la MRC de Portneuf.

Le député Vincent Caron et le directeur régional du ministère des Transports du Québec (MTQ), Luc Tremblay, ont présenté les travaux routiers des deux prochaines années ce matin.

Des travaux totalisant 20 M$ seront réalisés dès cet été. Le MTQ a prévu investir 16 M$ en 2020. À cela s’ajoutent des travaux du programme régulier d’intervention du MTQ pouvant atteindre 100 000$ dans plusieurs municipalités.

Parmi les travaux majeurs (entre 1 et 5 M$) réalisés cet été, le MTQ a planifié l’asphaltage de l’autoroute 40 dans les deux directions à l’est de la route 363 à Deschambault-Grondines et l’asphaltage de la route 138 sur une distance de cinq kilomètres à l’ouest de la rue des Campanules à Neuville. Dans ce cas, il s’agit d’une nouvelle technique utilisant une bonne épaisseur d’asphalte froid pour limiter les fissures. «Ça ne fait pas pour toutes les routes, mais Neuville est une belle place pour le faire. Il y a peu de circulation de camions», explique M. Tremblay. Le MTQ a aussi prévu investir de 1 à 5 M$ pour réparer les ponceaux à Rivière-à-Pierre. Il asphaltera aussi la route 138 à Donnacona pour terminer les travaux amorcés l’an dernier.

Les travaux de stabilisation du talus en bordure de la route de Chute Panet et de la rivière Sainte-Anne à Saint-Raymond sont aussi au programme cette année. Ceux sur la route 138 à Deschambault-Grondines se feront l’an prochain. Le MTQ reconstruira aussi la route 369 à Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier.

Le boulevard du Centenaire à Saint-Basile entre le rang Saint-Jacques et la rue Hardy sera refait l’an prochain. La réfection de la rue Notre-Dame et la stabilisation du talus de la rivière Sainte-Anne à Saint-Casimir sont aussi prévues en 2020, tout comme la reconstruction du pont au-dessus de la décharge du lac Sergent et de deux autres à Saint-Ubalde et d’un à Saint-Léonard.

La fluidité de la circulation à Pont-Rouge est encore au cœur des préoccupations, dit M. Tremblay. «On travaille sur une solution pour amoindrir les impacts pour la situation actuelle et à venir. On travaille pour une solution acceptable pour tout le monde», dit le député. Les autorités discutent toujours du prolongement du boulevard urbain vers le sud, mais le dossier est trop majeur pour être réalisé d’ici deux ans, explique M. Tremblay.

Partager cet article