Courrier de Portneuf Journaliste

Trio d’arbitres portneuvois à Québec

Photo de Alain Turgeon
Par Alain Turgeon
Trio d’arbitres portneuvois à Québec

Un trio d’arbitres portneuvois a sauté sur la glace du Centre Vidéotron lors du 60e Tournoi international de hockey pee-wee de Québec.

Richard Faucher, de Saint-Raymond, Jean Bédard, de Pont-Rouge, et Benoît Delisle, de Saint-Basile, dont c’était la dernière apparition comme arbitre au tournoi étaient réunis pour les matchs opposant des équipes scolaires et de calibre AA. L’appointeur du tournoi a invité deux sexagénaires pour souligner le 60e anniversaire du tournoi. Jean Bédard, arbitre en chef de l’Est de Portneuf, est au début de la cinquantaine. Les trois arbitres ont environ 85 ans d’expérience sur la glace.

Benoît Delisle, âgé de 62 ans, et Richard Faucher, de 63 ans, ont arbitré dans le vieux Colisée, dans le Colisée rénové et le Centre Vidéotron. Benoît Delisle a officié dans une quinzaine de parties au tournoi pee-wee de Québec. Il a commencé l’année où Brett Hull y a joué au milieu des années 70, rappelle-t-il. Il a eu la chance de jouer au tournoi dans les années 60, d’avoir été instructeur en 1980 et d’y avoir arbitré dans les années 70, 80 et en 2018 et 2019. Une douzaine de Portneuvois y ont arbitré. Les arbitres de Portneuf ont une bonne réputation, dit-il.

«Ma dernière présence au Tournoi international de hockey pee-wee de Québec est une belle consécration pour tous les efforts déployés au développement des jeunes. Maintenant, place à la relève», a-t-il écrit sur Facebook.

Benoît Delisle a mis l’arbitrage en veilleuse pendant une vingtaine d’années, puis a été superviseur des arbitres. Il a décidé de chausser à nouveau les patins pour mieux encadrer les jeunes arbitres au lieu de les surveiller des estrades. Il préfère être un tuteur sur la glace. «On protège nos jeunes arbitres et on les garde, dit–il. On travaille pour bien les partir. Ma passion, c’est de les voir progresser.» Contrairement aux statistiques de plusieurs régions, la relève est présente dans l’Est de Portneuf. «Beaucoup de choses ont changé en 20 ans, sauf le comportement des spectateurs», déplore-t-il.

Partager cet article