Courrier de Portneuf Journaliste

Le Cégep Limoilou n’abandonne pas Portneuf

Photo de Alain Turgeon
Par Alain Turgeon
Le Cégep Limoilou n’abandonne pas Portneuf

Le Cégep Limoilou n’offrira plus le programme de sciences humaines à Donnacona, mais n’abandonne pas son antenne dans Portneuf.

Le cégep a conclu que le programme de sciences humaines en téléenseignement ne répondait pas aux besoins des étudiants de Portneuf puisqu’une seule inscription a été enregistrée pour la rentrée 2018. Le Cégep Limoilou continuera toutefois à offrir son programme Tremplin DEC qui facilite la transition vers un nouveau programme collégial ou l’obtention des cours préalables pour accéder à un programme d’études.

«L’objectif est de maintenir la vitalité de l’antenne dans Portneuf», assure la directrice générale du cégep, Chantal Arbour. La direction espère un nombre plus important d’inscriptions jusqu’au 1er mars. «Pour avoir une dynamique de classe, il faut avoir plusieurs élèves», dit Mme Arbour.

Le programme de sciences humaines est offert depuis l’ouverture de l’antenne collégiale en 2015. Il n’a intéressé que quelques élèves chaque année. Il y a déjà eu sept étudiants en classe, rappelle M. Arbour. Une dizaine de demandes ont été faites pour le Tremplin DEC et cinq étudiants sont rentrés à l’automne 2018. Cependant, le programme ne dure qu’une session parfois deux.

Le cégep a essayé une nouvelle formule l’an dernier en joignant les étudiants à ceux d’une formation en ligne à la maison, mais sans succès et revient à la formule originale. «C’est plate pour un étudiant s’il est seul dans la classe et il faut une grande motivation pour suivre une formation en ligne», ajoute la directrice générale.

Mme Arbour a l’impression que le message passe moins sur l’offre de formation dans Portneuf. La formule permet de suivre des cours au moins trois jours par semaine à Donnacona. Le téléenseignement est méconnu, note-t-elle, mais intéressant pour les étudiants qui sont loin des campus.

Selon Mme Arbour, le Cégep Limoilou ne remplacera pas les sciences humaines par un autre programme, mais la direction du cégep est à l’affut des besoins de formation régulière ou continue pour utiliser l’antenne de Portneuf, a affirmé la directrice générale.

 

 

Partager cet article