Tous pour Sylvain!

Photo de Mathieu Hardy
Par Mathieu Hardy
Tous pour Sylvain!

Certains faits divers semblent relever de la fiction, si bien qu’on se dit que ça ne peut arriver qu’à d’autres. Mais quand on se retrouve au coeur d’une tragédie et qu’on voit sa vie familiale bouleversée par un drame, la générosité de toute une communauté donne la force de surmonter l’insurmontable. Sabrina Leclerc, de Saint-Basile, peut en témoigner. À la fin du mois de novembre dernier, elle venait à peine d’atterrir à Cuba avec sa mère, sa soeur et son beau-père pour son premier voyage lorsqu’elle apprend que son conjoint, Sylvain Bédard, 29 ans, a été victime d’un accident de VTT quelques heures auparavant. L’incident s’est produit vers 1h, dans la ZEC Batiscan-Neilson, dans la nuit du 25 au 26 novembre. Au sortir d’un pont enjambant le lac William, le sentier était glissant et Sylvain, seul sur son VTT, est tombé dans l’eau en tentant d’en garder le contrôle. Deux de ses amis, Rémi et David, l’ont alors sauvé in extremis de la noyade. Après de longues heures d’attente, Sabrina réussit à parler à sa belle-mère, qui lui apprend que Sylvain s’est fracturé la colonne vertébrale. «Je m’écrase par terre. Ma soeur prend le téléphone et elle continue de parler. À un moment donné, je veux savoir s’il va paralyser…», raconte-t-elle, en reconstituant courageusement le fil des événements. «Je reprends le téléphone et je lui demande: « est-ce qu’il va paralyser? » Elle ne me répondait pas…», relate Sabrina avant d’éclater en sanglots. Personne ne pouvait ni ne voulait le croire, que ce soit ici ou à Cuba. C’est finalement en discutant plus tard dans la soirée avec la conjointe de Rémi qu’elle apprend que Sylvain sera paraplégique pour le reste de sa vie. «On a passé un voyage d’enfer», dit Sabrina pour décrire la semaine qui lui aura sans doute paru la plus longue de sa vie. De retour chez elle, Sabrina a enfin pu retrouver Sylvain, admis aux soins intensifs à l’hôpital de l’Enfant-Jésus depuis son accident. Aux dernières nouvelles, Sylvain prend du mieux après des complications aux poumons. Il devra encore être opéré dans les prochains mois avant de séjourner au Centre François-Charron pour une période de réadaptation. Portée par l’élan de solidarité que lui témoigne sa communauté, Sabrina se concentre sur l’instant présent sans trop penser aux conséquences de ce drame sur sa vie de famille. Depuis l’accident, elle a cessé de travailler pour être au chevet de Sylvain et pour s’occuper de ses deux enfants, Hayley, 5 ans, et Tyler, 3 ans. L’aide et les dons fusent de toute part. «On ne s’attendait pas à ça», admet Sabrina. «Je veux remercier tous les gens qui nous aident», a-t-elle dit, reconnaissante et encore étonnée que toute la communauté de Saint-Basile soit si généreuse à l’égard de sa famille à la suite de ce drame qui a changé à jamais son quotidien, celui de Sylvain et de leurs enfants. Les dons, les petites et les grandes attentions leur permettent de surmonter l’insurmontable. Une campagne de sociofinancement, qui se poursuit dans le site «Go Fund Me», a permis d’amasser près de 13 000$, grâce aux dons de 200 personnes, en un mois. Les fonds recueillis serviront à l’adaptation du milieu de vie de Sylvain au terme de sa période de rétablissement. De plus, un souper spaghetti est prévu, le 4 mars, au Centre Ernest-J. Papillon. Les cartes sont vendues dans plusieurs commerces de Saint-Basile et auprès des membres de la famille. Pour suivre l’évolution de la campagne, offrir de l’aide ou un témoignage, joignez la page Facebook «Tous unis pour Sylvain». Insérer une séparation entre ces deux paragraphes Passons le mot, donnons et aidons… Tous pour Sylvain! Comment contribuer? Campagne de sociofinancement (dons en ligne) Tous ensemble pour Sylvain https://www.gofundme.com/tous-ensemble-pour-sylvain Souper spaghetti Samedi 18 mars, à 17h, au Centre Ernest-J. Papillon Cartes en vente dans plusieurs commerces de Saint-Basile et auprès de la famille.

Partager cet article